La presse fait le bilan de La Voile d’Ardres 2013

30/11/2013

Voile : le club d’Ardres a le vent en poupe

C’était une première pour «La Voile d’Ardres» que d’organiser sa traditionnelle assemblée générale à la salle municipale d’Ardres. En effet, compte tenu de l’augmentation de l’effectif du club, il était impossible pour l’association de faire cette réunion à son club-house, situé sur le site du lac d’Ardres. Yaël Lecras, président, explique l’évolution et les ambitions de son club.

– Qu’en est-il du club aujourd’hui ?

« Le nombre de licenciés en 2013 a fortement augmenté pour atteindre le nombre de quatre-vingts licenciés au lieu d’une soixantaine en 2012. En outre, nos résultats sportifs ont été conséquents. Sportivement parlant, nous sommes actuellement le 34e club national sur 594, le 3e club de la ligue régionale sur 22 et le 2e club du département sur 6. C’est un magnifique résultat au regard des moyens des grands clubs et de notre situation géographique. »

– Quelle est votre force ?

« Nul doute que c’est la formation des jeunes. Il est important de rappeler que Julien Marcelet, qui dispute actuellement la Mini-transat, est un Ardrésien et qu’il a été formé ici. D’autre part, si nous n’avons pas la mer, nous disposons d’un plan d’eau exceptionnel avec le lac d’Ardres. Nous avons également des éducateurs de qualité et un cadre d’évolution et d’accueil que beaucoup nous envie. »

– Quel avenir pour le club ?

« Forcément, au niveau sportif, faire aussi bien voire mieux. Chaque année, nous investissons dans du matériel nouveau et compétitif. Pour 2014, le comité directeur a décidé d’investir dans des bateaux L’Équipe afin que nos jeunes pousses puissent participer au championnat de France à Quiberon. Enfin, il est à noter que la municipalité nous a bien aidés en nous équipant d’un nouveau ponton. A notre niveau, nous allons améliorer l’accueil à notre club-house et faire un effort sur la communication autour du club. »

M. D.-L. (CLP)

20131201-184115.jpg

20131201-184140.jpg

20131201-184155.jpg

20131201-184206.jpg

20131201-184302.jpg

20131201-184311.jpg

20131201-184321.jpg

20131201-184418.jpg

20131201-184517.jpg

JULIEN MARCELET EST 7eme sur la Transatlantique en solitaire !

30 nœuds, une mer ordonnée, une température tiède, Porto, voilà ce que vit Julien Marcelet actuellement sur la Mini Transat. Le décor paraît idyllique comme ça… Mais le skipper nordiste a passé une première nuit agitée. Un Mini 6.50, petit voilier, ne se manie pas simplement au portant dans les surfs. La vigilance constante est de mise. Le sommeil n’existe pas de peur de partir en vrac. Le stress est présent continuellement au fil des vagues, des accélérations de la petite bombe. A ce jeu de vent arrière, Julien est 7ème, ce soir, au classement provisoire à 30 milles de l’impeccable Aymeric Belloir, leader. La route est longue, très longue. La préservation du matériel sera, sans aucun doute, une partie de la réussite à l’arrivée guadeloupéenne.

Julien ne sera donc pas à la coupe du BAR ce dimanche au lac d’Ardres….